Comment contourner l’interdiction bancaire ?

Comme de nombreux particuliers en France, vous pouvez faire face à un moment donné de votre vie à l’interdiction bancaire à cause d’un chèque sans provision émis ou lors d’une mauvaise utilisation de vos cartes bancaires. Comment contourner cette situation ? Cet article vous éclaire sur le sujet.

Bref aperçu sur la situation d’interdit bancaire?

Dans cette partie, il est question de faire un bref résumé de la notion d’interdit bancaire afin que nul n’en ’ignore. Deux cas de figure peuvent faire de vous un interdit bancaire. Le premier cas de figure est visible lorsque vous émettez un chèque sans provision et que votre bénéficiaire se présente dans une banque afin de l’encaisser. La banque constatera alors que votre compte n’est pas approvisionné à hauteur du montant du chèque et vous contactera aussi tôt. Le deuxième cas de figure, intervient lorsque vous faites une utilisation abusive de vos cartes bancaires.

Une fois dans cette condition, il ne vous reste qu’à chercher les différents moyens pour régulariser votre situation au plus vite. Sachez néanmoins que certaines institutions bancaires vont essayer de prendre contact avec vous afin de régulariser votre situation. Par contre, d’autres établissements de crédit notifieront directement votre situation à la Banque de France sans au préalable vous informer de ce statut.

Dans le cas où vous disposez d’un compte joint, votre codétenteur sera également sous le coup de l’interdiction bancaire. Celle-ci est enregistrée pendant une période de cinq ans au FCC. Tous les établissements bancaires ont la possibilité de consulter ce fichier et de ce fait, prendront connaissance de cette interdiction.
De plus, l’interdiction concerne la totalité de vos comptes, qu’ils soient logés dans la banque où s’est produit l’incident ou dans d’autres banques où vous possédez un compte.

Régulariser votre situation bancaire

interdiction bancaire - banques et interdiction

Il vous est tout à fait possible de vous extraire d’un interdit bancaire sans forcément attendre que le délai de 5 ans prévu par la législation arrive à son échéance. En effet, trois options vous permettent de régulariser votre situation.

La première option. Vous pouvez échanger le chèque impayé par des liquidités. Par la suite, ramener le chèque en bois auprès de votre banquier afin de prouver à celui-ci que votre situation est désormais résolue.

La deuxième option. Vous pouvez directement vous adresser à votre banque et approvisionner votre compte de la somme demandé. Ensuite, contacter votre créancier pour qu’il présente une nouvelle fois le chèque et puisse être payé.

La troisième option. Vous pouvez demander à votre banquier de bloquer un montant égal à celui du chèque litigieux, sur votre compte, afin d’affecter cet argent au règlement dudit chèque. De ce fait, la provision existera bel et bien lorsque le bénéficiaire du chèque va se manifester.

Cette provision reste bloquée 1 an. Après ce délai, si le chèque n’a toujours pas été présenté, elle va redevenir disponible. L’avantage avec cette option est que dès que vous avez mis en place cette provision, votre banquier demandera la mainlevée de votre interdit bancaire. Mais pour y arriver, plusieurs institutions bancaires facturent une commission. A la fin de cette procédure, votre fichage à la bdf sera effacé, exception faite du cas où votre interdiction bancaire provient d’une autre banque.

Une fois que ces conditions sont remplies, votre banquier a l’obligation de prendre contact avec la Banque de France pour lui demander de rayer votre nom du FCC. Pour le faire, vous devez adresser un courrier officiel à votre banquier dans lequel vous lui expliquerez que votre situation est à nouveau régularisée et solliciterez de lui une reprise en charge de votre dossier.

Nul besoin de faire appel à un spécialiste pour dresser ce type de lettre. Il vous suffit juste d’être clair et concis tout au long de votre argumentation. De plus, si la banque a refusé l’encaissement de votre chèque pour cause que vous n’avez pas bénéficié de l’autorisation de découvert qui vous est en droit, vous devez le notifier dans la lettre pour rendre votre demande plus précise.

Dans le souci d’optimiser vos chances, vous pouvez également tenter de faire appel auprès de votre médiateur bancaire. Celui-ci interviendra efficacement dès l’instant où il entrera en possession de tous les détails consignés dans votre dossier.

Comment se procurer la somme nécessaire ?

Comme il a été mentionné précédemment, pour régulariser votre situation, il vous faut régler la totalité de vos dettes et également approvisionner votre compte en banque. Mais cela n’est pas toujours facile à faire. En effet, dans certains cas, vous ne disposez pas de la somme d’argent nécessaire vous permettant de régulariser votre situation. Pensez à recourir à certaines solutions.

Les premières personnes vers qui vous devez vous tourner sont vos proches. Pensez avant toute chose à emprunter de l’argent à votre entourage qui comprend votre famille et vos amis proches. Ils sont parfois d’un important secours sans pour autant exiger des garanties ou des formalités administratives. C’est l’idéal.

Bien entendu, la précédente solution est largement réalisable quand il s’agit de montants relativement peu élevés, donc, inférieurs à 1 000 euros. Quand ces montants sont au-delà, vous serez obligés de faire recours à d’autres options de financement. Et étant donné que vos chances d’avoir des emprunts (crédits) auprès des banques sont considérablement réduites, voire annulées du fait de votre situation d’interdit bancaire, vous devrez alors songer à contourner le système habituel.

A titre d’exemple, vous pourrez vous tourner vers les organismes de micro-crédit, qui peuvent offrir des prêts allant jusqu’à 2 000 euros voire plus, moyennant bien entendu des taux d’intérêt conséquents et un gage.

Après la levée de l’interdit bancaire

Vous devez savoir que votre banquier est tenu de vous signaler dès le moment ou votre nom ne figure plus dans le FCC. Toutefois, il est dans son droit s’il décide d’émettre quelques réserves par rapport à votre profil. Effectivement, vous regagnez de nouveau votre droit d’émettre des chèques, et d’effectuer tout type de transactions bancaires de votre choix. Mais votre banquier peut décider d’attendre que votre situation bancaire se stabilise davantage avant de vous remettre à nouveau un carnet de chèques ou bien vos habituels moyens de paiement.

L’avertissement de la banque

Désormais, toute banque est tenue à l’obligation d’informer sa clientèle avant tout rejet de chèques. C’est une disposition préalable imposée par la loi et ratifiée le onze décembre deux mille un sur la protection des consommateurs. Par contre, cela ne veut pas dire que la banque vous relancera à plusieurs reprises avant d’agir, ou alors attendra patiemment votre réaction. Il vaudrait mieux aller rencontrer dans l’immédiat votre conseiller bancaire, faute de quoi, vous risquez de recevoir une lettre d’injonction plus vite que vous ne le pensez.

Contourner l’interdiction bancaire: les banques en ligne

Lorsque vous êtes sous le coup d’une interdiction bancaire, il vous est possible de vous orienter vers les banques en ligne. Dans le cas où vous faites face à 3 refus consécutifs des banques, vous pouvez faire une demande auprès de la bdf. Celle-ci, après étude de votre situation, va vous désigner une institution bancaire qui devra mettre à votre disposition un compte bancaire auquel seront intégrés des services de base.

Il est également possible que vous obteniez une carte bleue prépayée. Ce ne sont malheureusement pas toutes les banques en ligne qui se sont adaptées à cette situation. Parmi les quelques banques qui ont intégré cette disposition, vous pouvez retrouver ING Direct, Anytime N26 et Boursorama Banque. Celles-ci proposent une tarification parfaitement adaptée aux particuliers qui ont une santé financière fragile.

En outre, elles fournissent gratuitement quelques services bancaires classiques à l’instar d’une carte de paiement dotée d’une autorisation systématique, de la possibilité d’effectuer des retraits et des virements, et la possibilité d’obtenir un relevé de compte à la fin de chaque mois.
Monabanq pour sa part offre certains services de base, totalement gratuits, et une offre alternative orientée vers ceux qui sont dans une situation bancaire fragile à un tarif 3 € mensuels. Boursorama de son côté, propose un prêt pour ceux qui sont en situation d’interdiction bancaire, qu’ils soient en CDD ou bien au RSA.

La Banque Postale est en générale décernée par la bdf car elle donne la possibilité aux personnes sous interdictions bancaires, en particulier celles qui présentent un dossier de surendettement, d’ouvrir à leurs propres comptes un compte courant. Cependant, il s’agit d’un compte classique qui est soumis aux procédures identiques à celles qui sont appliquées dans les banques classiques en France.

ING Direct. Dans cette banque, les procédures pour une inscription sont suffisamment simplifiées, et les frais bancaires sont réduits. Voici donc quelques raisons qui peuvent pousser un particulier à s’y inscrire. La gestion qui se fait en ligne garantit une facilité d’usage qui a su séduire de nombreux clients.

N26. C’est l’unique vraie banque en ligne qui détient une licence bancaire continentale et qui accepte les exclus des banques classiques. Cette banque pour interdits bancaires en effet, propose une offre adaptée à cette situation. Zéro découvert autorisé, carte munie d’un contrôle de solde, et absence de chéquier. Tout est donc mis en place afin d’éviter de se retrouver à découvert.

Mais, le client peut bel et bien disposer d’une MasterCard, d’un RIB nominatif et d’un compte courant. Sur cet aspect, N26 agit comme une banque traditionnelle.

A noter également que : N26 est une banque adaptée aux interdits bancaires et entièrement gratuite, zéro frais pour la tenue de comptes, zéro cotisation de carte bancaire.

D’autres pistes à explorer pour les interdits bancaires

interdiction bancaire - banques interdite

Ouvrir un compte dans un des pays de l’union européenne, peut se révéler être une excellente alternative pour récupérer vos moyens de paiement dans les meilleures conditions possibles, en respectant bien sûr la législation du pays concerné.

Ainsi, l’Allemagne, la Suisse, ou le Luxembourg se font une grande joie d’accueillir sur leur territoire les usagers français qui désirent ouvrir des comptes bancaires, mais également faire des placements importants. Maintenant, comme d’habitude, il vous faudra montrer votre capacité financière, en faisant un dépôt minimum, loin d’être négligeable pour le cas de la Suisse.
Une autre alternative est également possible pour les personnes qui désirent ouvrir un compte dans une autre banque du fait de leur situation financière qui s’est vue fragilisée par le fichage à la bdf. Il s’agit du compte Nickel.

Le compte Nickel : une solution idéale pour les interdits bancaires

Les nouvelles technologies rendent désormais possible l’interrogation des comptes en banque avant d’effectuer tout paiement. Cette mesure permet aux utilisateurs qui savent s’en servir d’éviter le gros risque que constituent un découvert et un interdit bancaire. De plus en plus, ces technologies tendent à se perfectionner.

Le compte Nickel apparaît dès lors comme étant une solution judicieuse pour ceux-là qui sont dans une situation d’interdiction bancaire. En effet, ce compte donne la possibilité d’obtenir aussi simplement que rapidement une carte de paiement.

Il permet aussi de faire une meilleure gestion des dépenses imputables aux personnes qui ont eu des antécédents bancaires étant donné que les achats effectués ne peuvent aller au-delà du montant versé sur le compte par son propriétaire. Le plafond de paiements est fixé à 1 500 € par mois glissants. Les conditions à remplir pour ouvrir ce compte sont très simples puisqu’il vous suffira d’être une personne physique, doté de toutes ses capacités juridique et vivante en France.

Le compte Nickel connaît de nos jours un fabuleux succès avec environ 370 000 clients pour ce qui est de septembre 2016. La progression de ce site est effectivement assez spectaculaire vue qu’un compte Nickel s’ouvre chaque 20 secondes dans le monde. Désormais, il est possible de débuter la procédure d’ouverture d’un compte bancaire auprès des bureaux de tabac agréés avec comme justificatif unique une pièce d’identité de la république française.

Le délai d’activation du compte est de 5 minutes. Il permet à son propriétaire de faire des dépôts et des retraits d’espèces. Grâce à la carte du même compte, le client a la possibilité de faire des retraits d’argent et de réaliser des achats dans le pays et sur le net, sans pour autant risquer de se retrouver à découvert.

Conclusion

L’interdiction bancaire est assez désagréable comme situation à vivre pour n’importe qui. Heureusement, plusieurs solutions sont mises en place dans le but de contourner ce problème.